Accueil
 
Tabac
» Mortalité
SourcesEstimations basées sur l'Enquête suisse sur la santé (ESS) et la Statistique des causes de décès (OFS) avec la méthodologie développée par le Centers for Disease Control and Prevention (CDC; version 2004) pour calculer la mortalité en lien au tabagisme.

Selon les estimations de l'Office fédéral de la statistique (OFS), 9'500 décès survenus en 2012 en Suisse peuvent être attribués à des maladies causées par le tabac, ce qui représente 15% de l'ensemble des décès enregistrés sur l'année. Près des deux tiers (65.2%) des décès attribuables au tabac touchent des hommes (OFS, 2015).

Selon ces mêmes estimations, le nombre annuel de décès dus au tabac est en augmentation sur la période 1995-2012. Cette augmentation globale est due à une hausse importante du nombre de décès attribuables au tabac chez les femmes (une sensible diminution du nombre de décès étant enregistrée chez les hommes). Une très large partie de cette augmentation était due à l'évolution des décès en lien au cancer du poumon (moins de 400 en 1985 contre plus de 800 en 2012). Pour la période 1995-2012, l'évolution de la part de décès attribuables au tabac est demeurée relativement stable (entre 14.7% et 15.8%).

Concernant les causes de décès imputables au tabac en 2012, 41.6% des décès étaient liés à des cancers, 39.6% à des maladies cardiovasculaires et 18.8% à des maladies pulmonaires. Les trois principales causes de décès étaient quant à elles le cancer du poumon (26.9% de l'ensemble des décès attribuables au tabac en 2012), les broncho-pneumopathies chroniques obstructives (15.3%) et les maladies coronariennes (15.2%).

D'après des estimations plus anciennes, se fondant sur les statistiques de décès enregistrés en 2007, une large part des décès attribuables au tabac concernait des personnes âgées de 65 ans ou plus (Tableau).

top

 

www.substitution.ch