Accueil
 
Opioïdes
» Prévalence

Synthèse

Selon les données de l'enquête CoRolAR de 2016, la prévalence à vie de l'usage d'héroïne s'élevait à 0.7%, les hommes et les personnes âgées entre 25 et 54 ans étant proportionnellement plus nombreux à avoir expérimenté l'usage d'héroïne au cours de leur vie. Selon les données de cette même enquête, la prévalence de l'usage actuel (au moins une fois dans les 30 derniers jours) s'élevait à 0.0%. Les résultats des différentes vagues de l'Enquête suisse sur la santé (ESS) montrent que la prévalence à vie au niveau de la population générale a légèrement augmenté de manière continue (0.5% de la population suisse en 1997, 0.8% en 2012). De façon générale, la prévalence de l'usage d'opioïdes dans la population suisse est difficile à chiffrer. D'une part, s'agissant de substances illégales, les répondants concernés peuvent taire des informations sur leur rapport au produit. D'autre part, les enquêtes de type téléphonique auprès de la population générale atteignent rarement les personnes fragilisées ou marginalisées en raison de leur toxicodépendance. Ainsi, si les résultats de ces enquêtes ne peuvent pas être considérés comme des mesures exactes de prévalence, ils représentent néanmoins des outils de surveillance suffisants, capables de révéler des éventuels changements de tendance.

Dans leur étude basée sur les données du canton de Zurich, Nordt & Stohler (2006) ont estimé que la prévalence de l'usage problématique d'héroïne a atteint un pic au début des années 90 et a diminué progressivement à partir de ce moment.

SourcesContinuous Rolling Survey on Addictive Behaviours and Related Risks (CoRolAR) (2011-2016) et Enquête suisse sur la santé (ESS) (1992-2012) pour la population générale; Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) (1986-2014) et The European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs (ESPAD) (2003, 2007) pour les jeunes. Nordt & Stohler (2006) ont estimé la prévalence de consommation dans le canton de Zurich sur la base du registre des traitements de substitution à la méthadone du canton.
top

 

www.substitution.ch