Accueil
 
Opioïdes
» Coûts sociaux

Les coûts sociaux liés à l'usage d'opioïdes en Suisse ne sont pas été documentés de manière régulière et systématique.

L'étude la plus récente relative aux coûts sociaux liés à l'usage de drogues illégales (héroïne, cocaïne, hallucinogènes, amphétamines, ecstasy, méthadone et diverses autres substances) a été réalisée par l'Institut de recherches économiques et régionales (IRER) de l'Université de Neuchâtel en 2005 (Jeanrenaud et al., 2005). Cette étude procède cependant à une estimation globale sans distinction entre les différentes substances. Selon elle, l'ensemble des coûts directs en lien avec l'usage de drogues illégales dépassaient les 1.4 milliards de francs pour l'année 2000, tandis que les coûts dits indirects (liés à la perte de productivité) dépassaient les 2.3 milliards (voir tableau ci-dessous: Jeanrenaud et al. - Coûts directs et indirects liés à l'usage de drogues illicites (2000)). En détail, les coûts directs estimés de l'usage total de drogues illégales se répartissent ainsi: frais médicaux: 13%; prévention: 4%; réduction des risques: 4%; traitements hospitaliers et ambulatoires: 22%; et répression: 57%.

Il est à noter que les coûts et bénéfices sociaux du programme de prescription d'héroïne contrôlée (HeGeBe) ont été évalués une première fois par Frei et collègues en 1997. Sur la base de ces données, une nouvelle estimation a été réalisée pour l'année 2007 (OFSP, 2009).

Jeanrenaud et al. - Coûts directs et indirects liés à l'usage de drogues illicites (2000)

Coûts directs, en millions de francs (2000)Coûts indirects bruts et nets, en millions de francs (2000)
Traitements médicaux et hospitaliers146.3Mortalité637.6
Coûts des politiques publiques1'225.8Morbidité*1'781.8
VIH/sida chez les toxicomanes40.3COUT INDIRECT BRUT2'419.4
- consommation propre des personnes décédées105.5
COUT INDIRECT NET2'313.9
Notes:* et autres causes d'incapacité de travail.
Source:Jeanrenaud et al. (2005), p. 76
top

 

www.substitution.ch